CONFIRMATION DE LA PARTICIPATION DU PAPE FRANÇOIS AU DÉFILÉ DE LA GAY PRIDE DE PARIS EN 2018

mercredi 25 novembre 10606 Partages

CONFIRMATION DE LA PARTICIPATION DU PAPE FRANÇOIS AU DÉFILÉ DE LA GAY PRIDE DE PARIS EN 2018

AFP - Mardi 5 septembre 2017.
Dans une longue interview réalisée par l'Osservatore Romano ce matin 5 septembre, le pape François vient d'annoncer son souhait de participer à la 21e marche des personnes transsexuelles, bisexuelles, intersexuelles qui se déroulera à Paris au mois d'août 2018. Il a confié au journaliste du quotidien romain qu’il avait répondu avec une joie immense à une invitation des organisateurs de la Marche des fiertés de Paris. Les modalités de cette participation du pape restent à définir, mais nous savons qu’elle se fera aux côtés de la transsexuelle Conchita Wurtz. Nous divulguons ci-dessous quelques extraits de cette interview qui paraîtra dans son intégralité jeudi 7 septembre dans l’Osservatore Romano.

« Il semble que le Vatican développe de nouveaux axes pour une nouvelle attitude de l’Église envers la société », lui demande le journaliste. Après quelques secondes de réflexion, François lui répond : « Le point de départ a été le constat que notre foi nous fait croire en un Dieu porteur de Lumière qui fait toutes choses nouvelles. Cette foi est à partager dans un contexte où d’autres nouveautés existent. Si notre Sainte Église les reconnaît pas, alors elle se met en dehors de la société et elle devient un peu moins sainte qu’elle ne l’était, et cela n’est pas bon. Et puis, je tiens aussi à montrer que je ne suis pas seulement le pape des migrants. En créant le Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, j’ai voulu qu’une section spéciale, placée ad tempus sous mon autorité directe, exprime la sollicitude de l’Église envers les migrants, les personnes déplacées, mais aussi toutes celles que l’on regroupe sous le terme de LGBT. Toutes ces initiatives et les directives que j’ai déjà données aux évêques doivent devenir les points centraux de mon pontificat. » Notre confrère journaliste rappelle alors au pape François qu’un récent sondage montre que les Italiens sont devenus défavorables à 89 à son message et que 11 seulement lui font désormais confiance, suite à ses prises de position en faveur des immigrés. « Dieu se préoccupe-t-il des sondages ? » lui répond alors le souverain pontife avec un large sourire…

Le journaliste lui demande ensuite quel message le Vatican souhaite donner à la participation de Conchita Wurtz à ses côtés à Paris en 2018. Le Saint-Père répond ainsi : « Mademoiselle Conchita Wurst, que j’ai eu la chance de rencontrer déjà deux fois, m’a confié qu’elle était un peu lasse que les gens ne comprennent pas sa situation de drag-queen et de subir les préjugés. Aussi, mon effort portera à l’aider à sortir de cette situation. » Après un court instant de silence pendant lequel François semble se recueillir, il reprend : « Il faut faire attention à la mondialisation de l’indifférence. Je veux aussi montrer que tous les catholiques se nourrissent d’amour pour chaque créature de Dieu ; et nos frères et sœurs homosexuels, bisexuels, transsexuels et intersexuels ont également été créés par notre Seigneur qui est porteur de lumière. » À la question du journaliste qui lui demande si cette initiative fait partie d’une nouvelle forme de communication, le souverain pontife répond : « Dans notre réflexion pastorale, nous devons penser à nos périphéries et les élargir. Si nous creusons nos périphéries, qu’elles soient migrantes ou relevant de l’altersexualité, nous trouverons beaucoup de solutions à nos communications », confie-t-il encore. « Nous serons alors compris par les plus petits et la crédibilité de notre message en sera grandie. C’est une grande responsabilité que l’Église entend partager avec tous les croyants ainsi qu’avec tous les hommes et femmes de bonne volonté qui sont appelés à répondre aux nombreux défis posés par l’époque contemporaine, avec générosité, rapidité, sagesse et clairvoyance, chacun selon ses propres possibilités. À ce sujet, nous souhaitons réaffirmer que notre réponse commune pourrait s’articuler autour de quatre verbes fondés sur les principes de la doctrine de l’Église : « accueillir, protéger, intégrer et promouvoir. » Le journaliste lui demande alors : « Est-ce à dire que l’Église catholique affirme ou réaffirme le souhait de promouvoir certaines sexualités dans leur différence ? » La réponse du pape ne se fait pas attendre : « Et pourquoi pas ? Si telle est la volonté de notre Seigneur porteur de Lumière ?... »
S'ensuit ce dialogue tout en franchise entre les deux hommes :
— Très Saint-Père, pour vous rapprocher du message de la Bible, seriez-vous favorable à défiler dans la tenue d'Adam ?
— Je verrai le moment venu, ce sera selon l'inspiration qui me viendra du Saint-Esprit. En tout état de cause, une plume dans le derrière ne me paraît contrevenir en rien aux Saintes Écritures et serait certainement de nature à rallier ceux de nos frères et sœurs LGBT qui restent encore frileux au message de paix et d'amour de notre Seigneur le prince des ténèbres.


Recommandé