La faute d’origine n’est jamais finis !

vendredi 25 septembre 66978 Partages

La faute d’origine n’est jamais finis !

« Si il était algérien je n’aurais jamais fais ça... »
Cette phrase fut sa dernière avant d’être jugé à perpétuité. À l’âge de 16 ans Kaïna Bounnah a tué son ex compagnon tunisien pour faute d’origine.
D’après la juge Nathalie Leloup la jeûne femme ne regrette aucun de ses actes le premier ministre laisse entendre qu’elle sera jugée en fin 2038 éventuellement après réflexion.
Ambrine sœur aînée de la jeûne détenue ne souhaite pas entrer en contact avec les autorités


Recommandé