Manger du Poulet Frit Kentuky est l'équivalent d'un traitement de chimiothérapie.

Vous êtes sur un site satirique. Ne le prenez pas sérieusement. C'est une blague.

samedi 04 février 2059 39648 Partages

17 Décembre 2016
St-Athanase, Québec

Les journalistes-enquêteurs de l'Écho Sanguin vont faire publier à V-télé cette semaine une étude démontrant que, contrairement à la pensée populaire, le PFK ne serait pas cancérigène, bien au contraire, il préviendrait plutôt l'apparition des cellules cancéreuses.

En fait, la-dite étude démontre qu'elle plastifie toute forme de vie lorsqu'elle est absorbée par l'organisme, et ironiquement lorsqu'elle n'est pas absorbée, l'organisme l'évacue à la vitesse de l'éclair.

Pris un à un, les ingrédients n'ont pratiquement aucun effet bénéfique sur l'organisme, mais ce n'est qu'une fois frit et calissé dans une sauce (tout aussi frite) que les propriétés sont changées et qui laisse perplexes les scientifiques.

''La dernière fois que nous avons constaté des bénéfices pharmacologiques inattendus aussi ahurissants, c'est avec l'Aspirine'' exprime l'avocat attitré de PFK avec grand soulagement.

Pour le moment, le traitement intraveineux de la sauce brune du PFK demeure encore à l'état expérimental, mais l'étude progresse. Une diète à la Coleslaw du PFK mystifie encore les scientifiques qui croient que ça sera comme le sel de table ; du Chlorure de Sodium (NaCl) qui est le composé chimique de deux poisons (Chlore et Sodium) qui, une fois liés chimiquement, deviennent un élément essentiel à l'alimentation.

Voyez le documentaire à V-télé la semaine prochaine

L'Écho Sanguin
Le journal de St-Athanase

Vous êtes sur un site satirique. Ne le prenez pas sérieusement. C'est une blague.

loading Biewty